Nieuws

Volg hier het nieuws van de vrienden van Boukombe Lees meer »

Steun de stichting Vrienden van Boukombé

Steun de stichting Vrienden van Boukombé met een donatie Lees meer »

Stichting vrienden van Boukombe

Doelen: 1. het onderhouden van duurzame contacten tussen de inwoners van de gemeente Oude IJsselstreek en de inwoners van de gemeente Boukombé in Bénin, West-Afrika; 2. het bevorderen van de vriendschapsbanden tussen de stichting en de inwoners van de onder a genoemde gemeenten; 3. het inwinnen, verzamelen en verstrekken van informatie voor dit doel; 4. het realiseren van duurzame projecten in Boukombé Lees meer »

Meer over Boukombe

Waardoor is de voormalige gemeente Wisch nu uitgerekend met het onbekende Boukombé in Bénin/West-Afrika in contact gekomen? In 1995 was er Peking een wereldvrouwenconferentie met als thema “ De Duurzame Samenleving”. Daar maakten vrouwen van de Nederlands Bond van Plattelandsvrouwen kennis met agrarische vrouwen uit Bénin. De eerste uitwisselingen vonden plaats met vrouwen uit het dorp Kandi. Het thema was “ Ervaring als basis”. Lees meer »

 

ANBI

RAPPORT ANNUEL 2013.

Le conseil a rencontré 8x et il ya trois bulletins sortis aux donateurs et aux parties intéressées.
La radio locale a reçu la contribution annuelle de 1.000 euros afin que les deux municipalité, le groupe et d’autres pour les femmes, pour nos institutions importantes, grâce à la radio pour atteindre tous les villageois.
En Octobre et Novembre dans Varsseveld Silvolde était la fondation avec un stand de mettre les activités à l’attention des résidents. Sauf qu’il y avait intérêt, il a également fait don financièrement.
Ce fut une année de faible activité. Le partenariat au niveau local entre Boukombé et Old IJsselstreek était dans une phase préliminaire.
Seulement en 2014 recevra cette coopération forme.
Dans une mission exploratoire en Février, Conny Huijskes et Wim Beijer pour la Fondation du Collège Le Baobab visité pour voir par eux-mêmes que le projet de vélos pour les filles est un grand succès. Il est pour la 3ème fois en 2500 euros versés.
Comme la demande était pour les nouveaux ordinateurs. Nous voulons Dar pas simplement dire oui, mais nous avons commencé à étudier les programmes modèles, de prix, de sécurité et lesprgramma.
Avec un groupe de femmes est Tikonna parler de l’avancement du projet de la cuisson solaire. Un rapport, l’oreille gescheven un employé de la SNV Bénin, était devenu évident que, surtout la culture de cuisiner et de manger est difficile de changer. Les femmes veulent, mais il doit aussi être un autre producteur local soit trouvé. Le charpentier, qui, au départ semblait être la bonne personne, faire cuire quoi que ce soit.
En raison de la maladie de l’animateur du groupe des femmes, Monique, comme rien ne se passait.
Grâce à un couple suisse, qui vivent à Natitingou, à environ 50 km de Boukombé,
les églises sont approchés. Les villageois ont été informés de la cuisson solaire et Monique avec certaines femmes à nouveau après une cuisson solaire de classe.
Cela semblait à nous de trouver une occasion de communiquer avec le couple, ou avec ceux qui visitent les villages.
Ce contact a été établi. Nous vous ferons parvenir arrangé avec un Germain. Nous savons maintenant que le couple a construit une entreprise où fours appropriés sont construits et où les gens reçoivent une formation.
Monique a fait vous achetez deux fours à expérimenter avec elle.
La saison des pluies était le prochain obstacle. Pas de soleil, pas de soleil que ce soit la cuisine.
Malheureusement, il est maintenant en pause.
Nous avons déjà pris contact avec Le Baobab. L’école dispose d’une technologie localement et est prêt à prendre sur la production des fours dans le curriculum. Germain vont-ils aider avec l’assistance physique et dessins de travail.
L’attente est maintenant les femmes.
Pour la fondation, il est certainement une solution si la coordination et la mise en œuvre se trouvent dans les mains de Germain et Le Baobab. Ils sont assis près du feu et peuvent intervenir plus rapidement lorsque des problèmes surviennent. Pour la fondation est et reste la distance et le manque de communication par courrier avec les femmes un obstacle majeur.
Conny en Janvier 2014 et Wim nouveau sur la mission et se rendra à la fois Germain, que l’école et aussi Tikonna. Nous espérons obtenir enfin un bon avancement du projet.
L’histoire de l’ordinateur sera donc encore discuté avec Le Baobab.